A propos

Devant la familiarité des objets ou des matériaux utilisés, d’abord une réassurance.
Puis s’opère un déplacement, un léger déplacement vers le rêve et le fantasme. Non de ceux qui rassurent ou appellent vos désirs. Mais ceux qui invoquent vos pulsions et vos frustrations.
Les objets et matériaux utilisés sont considérés comme véhicule de sens commun.
«  Ce qu’il s’agit d’interroger, c’est la brique, le béton, le verre, nos manières de table, nos ustensiles, nos outils, nos emplois du temps, nos rythmes. Interroger ce qui semble avoir cessé à jamais de nous étonner. Questionnez vos petites cuillers. Qu’y a-t-il sous votre papier peint ? “ G. Perec

Il s’agit du banal, des travers, de ce que l’on ignore ou ce que l’on cache. C’est un processus de voyage au sein de ce qui frôle notre conscience. On y trouve les racines et les mémoires que nous partageons tous… Ainsi j’invite à entrer dans notre inconscient collectif où le banal se sublime.