Le cercueil blanc

Fondé en 1914 lors de la bataille de la Marne, l’IPI Institut de Psychopompe-funébrisme International s’est donné pour vocation comme disait Bernard Leglas « d’appendre aux gens à mourir dans la bonne humeur, l’approche de la mort devant d’abord et avant tout être considéré comme un exercice de savoir vivre ».

En juillet 2013, le IPI m’a commandé un cercueil. Je leur propose le cercueil blanc. Il sera présenté au 1er grand marché du cercueil d’occasion à Ramonville le 14 septembre 2013.

Cercueil blanc

Bois, tissus, miroir, paillason, boussole / 2 mètres de haut / 2013

Le cercueil blanc

Vertical, nid douillet. En forme de maisonnette. Un enfant le prendrait pour une cabane.

C’est un cercueil blanc.

Il est orienté face au sud en accord avec la tradition de compagnonnage écrite dans le livre des rois. De l’est, du sud et de l’ouest l’apprenti reçoit la lumière. Au nord point de salut.

Chaque coté est fait de fenêtre, frontière entre l’intérieur et l’extérieur.

Sa face est fermée par un léger rideau blanc en dentelle synthétique. Comme chez grand-mère.

Il présente un motif de bouquet.

Comme sur une tombe.

Ce rideau m’invite. Délicatement je l’ouvre et je me vois dans un miroir étroit comme une meurtrière. « Le corps est dans son obscurité comme le dos du miroir, l’âme est le coté clair du miroir »*. Face à ce reflet je suis face au nord, à la nuit, à ma part d’ombre.

Alors j’entre,

me rapproche nez à nez avec mon reflet.

Fait un demi tour sur moi même et referme le rideau.

Je suis dans un cercueil………………………………………………….

……………………………. ; je suis en vie…………………………………

…………………………………….de toute part la lumière me berce.

*Citation de Farīd al-Dīn Attār poète mystique persan du XIIe siècle

 

Cercueil blanc boussole

Cercueil blanc détail

Cercueil blanc détail

Cercueil blanc détail

Cercueil blanc habité

IPI, le Cercueil blanc au 1er grand marché du cercueil d’occasion à Ramonville

IPI

IPI