Raser les murs

Cette installation née de l’expression « Raser les murs » s’intègre dans l’architecture du lieu d’exposition.

Le mur associé au matériau latex et cheveux tend vers une symbolique de la mémoire, une esthétique entre la moisissure et la peau, elle évoque le vivant et le monument.

Physiquement la surprise et le dégout se mêlent lorsque l’on s’en rapproche.

 

Version 1 # Le vieux mur

DSC_0243

Version 2 # La fenêtre

P1080338 (2)

Latex, cheveux naturels / Dimensions variables, un module 25x55 cm / 2013